Accueil

Vous êtes dans :

Nos Actions

Interventions en milieu scolaire

Au Lycée

L’action est engagée avec le lycée St Sernin de Toulouse et est concentrée sur une semaine pleine (stage d’immersion).

 

Contenu de l'action

Les lycéens reçoivent seize heures de cours sur les nanotechnologies assurés par des doctorants du Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS).

Après un cours introductif aux nanotechnologies, les lycéens en groupe de 8 (3 groupes) sont mis face à une image « nano ».

En présence d’un encadrant chercheur et d’un de leur enseignant ils doivent trouver par eux-mêmes de quoi il s’agit, de découvrir la manière dont cette surface a été fabriquée et mettre en place un protocole expérimental pour refaire cette expérience par eux-mêmes. Ils réalisent ensuite l’expérience suivant leur protocole et observent le résultat au microscope.

Ils doivent finalement consigner leur travail dans un poster qu’ils présenteront à l’ensemble de la classe.

 

Durant ce travail le rôle du chercheur est celui d’un facilitateur à la réflexion, de conseil, mais en aucun cas celui de quelqu’un qui donne la solution. Les lycéens apprennent ici la démarche expérimentale. Le dernier jour de la semaine est consacré à un débat sur une question polémique liée à une application potentielle des nanotechnologies.

Lien article : http://www.kwantik.fr/Troisieme-actu-020.html


Au collège

L’action est engagée avec le collège Jean Lacaze de Grisolles (40 km de Toulouse). Les chercheurs du Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes (LAAS-CNRS) de Toulouse en collaboration avec une équipe d’enseignant de ce collège (professeurs de Physique/Chimie, de Technologie, de Mathématiques, de Français et d’Histoire/Géographie (Sciences humaines) mettent en place 5 séances de sciences autour des nanotechnologies introduites par le film d’animation : ‘une précieuse enveloppe pour des chercheurs en herbe’.

 

Contenu de l'action

En préambule à la première séance on demande aux collégiens de ramener en classe le plus petit objet qu’ils aient pu trouver.

Deux séances sont consacrées à visionner la vidéo, à recenser les objets apportés puis à discuter et amener les notions de dimensions et d’échelles. Le but est d’amener le collégien à une notion d’échelle logarithmique (ordres de grandeur, milli, micro, nano, pico) et non plus linéaire.

Deux séances supplémentaires sont consacrées à l’image en sciences. Sur la base d’images « nano » apportées et réalisées par les chercheurs, les collégiens doivent classer ces objets en termes de dimension/échelle, de vivant et d’inerte, de naturel et d’artificiel. Des images STM d’atomes sont présentées et discutées. La question de la taille d’un atome (au programme de troisième) est ainsi évoquée.

Puis ils doivent réfléchir au plus petit moteur du monde, quel est-il ? Comment tourne t’il ? Ils découvrent ensuite que les plus petits moteurs du monde sont naturels et biologiques mais que grâce aux nanos on peut les observer, les comprendre et aussi les manipuler.

Lors de la dernière séance un débat est préparé et organisé avec les professeurs de Français et d’Histoire/Géographie (Sciences Humaines).

 

L’idée ici, contrairement au lycée, est de poser un dilemme ancré dans un projet de recherche précis, en cours de développement évoqué par la vidéo.

Exemple : vous êtes chercheur, par les nanotechnologies vous avez trouvé un moyen pour réparer des lésions cérébrales mais vous vous apercevez qu’en réparant ces lésions vous augmentez les capacités cognitives du patient. Que faire ? A l’issue des 5 séances, la classe est accueillie sur une journée en petits groupes de 8 et les collégiens visitent une salle blanche et réalisent par eux-mêmes une des images sur laquelle ils ont travaillé en cours.

Initiation aux nanotechnologies au collège de Grisolles

Lien article : http://www.kwantik.fr/Les-collegiens-de-Grisolles-089.html